Archives du mot-clé projet

Capital Oct. 2010

l’énigme des futurs tours #1 – oct 2010

l’énigme… suite #2 – oct 2010

L’énigme… suite #3 – oct 2010

Publicités

Les charges, encore et encore…

En septembre dernier, le rappel de charges 2009 (toujours et encore en faveur de LOGIS-TRANSPORTS) n’a pas manqué de faire son apparition.

Questions (les mêmes depuis des années) :

1) Pourquoi les montants de la catégorie « total groupe » sont les mêmes alors que les Damiers de BRETAGNE, d’ANJOU & INFRA ne présentent pas, selon les 11 adresses, les mêmes particularités (surface, nombre d’étages, nombre d’appartements, etc.) ?

2) Pourquoi la catégorie « critères » mentionne-t-elle textuellement le mot « surface » au lieu des tantièmes propres à chaque appartement ? Tantièmes qui n’apparaissent nulle part, même pas sur les baux que LOGIS-TRANSPORTS a fait signer sous la pression : « En cas de refus de signature du nouveau contrat, LOGIS-TRANSPORTS dénoncera votre bail. »

3) Pourquoi y a-t-il des Charges « divers » et autres bizarreries ?

4) Pourquoi sommes-nous les seuls Courbevoisiens à régler une « taxe de balayage » – une taxe qui n’existe pas dans la ville ?…
Interrogé sur le sujet depuis de nombreuses années, M. BRABANT, DG de LOGIS-TRANSPORTS, vient (enfin) de nous répondre qu’il s’agissait d’un : «libellé informatique erroné puisque cette charge concerne les frais de nettoyage de la voie publique permettant l’accès à la résidence ».
Ah ? On est donc loin de l’impôt décidé en Conseil d’Etat. Il s’agit donc sans doute de la taxe A.S.A. (voir EPAD) qui n’est pas une charge récupérable… Ce qui nous a été confirmé à de multiples reprises par plusieurs membres de ladite Association, en présence de M. KOSSOWSKI, notre Député-maire (et Vice-Président de l’EPAD) et de plusieurs dizaines d’autres témoins.
D’autre part quand on voit l’état de la Dalle (la voie publique), on est en droit de se demander quand celle-ci a été nettoyée pour la dernière fois.

5) Pourquoi les charges sont-elles toujours de plus en plus fortes alors qu’il y a de moins en moins d’appartements occupés ?
Au 26 novembre 2009, les chiffres (du « délogement ») communiqués par LOGIS-TRANSPORTS à la mairie sont les suivants :
– Damiers de BRETAGNE : 34 vacants sur 142. Reste 108 appartements.
– Damiers d’ANJOU : 21 vacants sur 68. Reste 47 appartements.
– Damiers INFRAS : 13 vacants sur 40. Reste 27 appartements.

Les charges augmentent alors qu’il y a moins de consommateurs et donc forcément moins de consommation…
D’ailleurs lesdites consommations d’énergie interpellent sérieusement les professionnels en la matière puisque le « petit » BRETAGNE consommerait près de 22% de plus en électricité que le grand IGH « DAUPHINE » au 224 appartements occupés ! Et ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres…

6) Etc., etc..

Et si vous avez pu voir « ENVOYE SPECIAL », jeudi 2 décembre, dont l’un des reportages était « Locations : contrats de dupes »*, vous avez dû constater que les adhérents de VIVRE A LA DEFENSE avaient eu 100% raison de déposer des recours (cf. charges (et autres))… Quand on pense qu’au sujet du salaire de notre gardien LOGIS-TRANSPORTS nous a affirmé qu’ils avaient décidé de ne pas appliquer le décret en la matière…

* à visionner sur le site de France 2 : Envoyé Special :  » Locations : un contrat de dupes »

Quant au soi-disant « contrôle des charges » 2006-2007* fait en 2009 sous l’égide d’une habitante de la Résidence avec « l’aide précieuse » d’une Confédération ; au compte rendu réalisé par LOGIS-TRANSPORTS ; et dont le résultat était pratiquement : « Tout va bien, il faut payer », nous espérons vraiment qu’un minimum de résidants s’est fait avoir… Car les sommes en jeu sont bien supérieures à celles évoquées dans le reportage d’ « ENVOYE SPECIAL ».
* Vivre à La Défense a été habilement écartée des contrôles, bien évidemment.

Une dernière à ce propos : les provisions de charges « chauffage » ont été brusquement augmentées en juin dernier (2010) sans justification et sans avis préalable.
Après diverses explications de LOGIS-TRANSPORTS (charge lissées, étalées, diminuées, etc.), il s’agit selon M. BRABANT : « d’une erreur de traitement corrigée le mois suivant ». Que nenni ! Il s’agit purement et simplement d’une brusque augmentation de 25% (en incluant décembre 2010) par rapport à l’an dernier.

Mais, malgré les très jolies sommes, ces histoires de charges ne sont qu’un épiphénomène parmi tant d’autres qui n’ont qu’un seul but…

Réunion publique non-annoncée annulée

Le week-end dernier, des Courbevoisiens apprenaient, à quelques habitants du site, qu’une réunion publique de «concertation» sur le projet d’aménagement de La Défense 1 devait avoir lieu le 7 juillet prochain.

Les habitants concernés n’ont jamais été informés de cette réunion !

Par ailleurs :

Définition du mot de langue française « concertation » :

« Dialogue établi pour trouver un accord. Synonyme: négociation » – « Accord établi (sur quelque chose) Synonyme: entente »

La ville de Courbevoie doit donc confondre « réunion publique de concertation » avec « réunion publique d’information sur les décisions prises sans concertation ».

Aujourd’hui, nous apprenons par ces mêmes Courbevoisiens que cette réunion était annulée par la Ville. La raison évoquée : « manque d’éléments nécessaires ».

Bien, on va dire ça comme ça…

Cependant, ces façons de faire ne nous étonnent plus (elles durent depuis au moins une bonne décennie).

Ce qui ne veut pas dire que nous banalisions le fait…

23 juin 00:40 |