Archives du mot-clé enquête publique

Tours HERMITAGE, la Ville (de Neuilly) demande des précisions…

En page 3 de la lettre du Maire de Neuilly, M. FROMANTIN (N°26 – Novembre 2011).

Le lettre de Maire de Neuilly (N°26 – Novembre 2011) :  (http://www.ville-neuillysurseine.fr/files/neuilly/mairie/lettre_du_maire/lettre-du-maire-26.pdf)

Publicités

Fin de l’enquête publique projet « Hermitage »

Enquête publique : 12 sept. – 12 oct. 2011

En l’espace d’un mois, seules six heures (deux samedis matin de trois heures chaque) ont été accordées aux participants qui ne pouvaient se dégager de leurs obligations professionnelles. Face aux embûches, beaucoup se sont tout de même manifestés, y compris le mercredi 12 oct., jour de clôture.

Après une ultime et dernière demande, la Commission d’enquête a refusé de proroger cette enquête publique. Pourtant…

De l’avis général, les commissaires-enquêteurs, par ailleurs disponibles pour répondre aux multiples questions soulevées par les participants, ne semblaient pas faire preuve d’une grande neutralité et paraissaient plutôt se comporter en  représentants mandatés.

Malgré la démesure de ce dossier et les grandes difficultés rencontrées pour étudier les divers documents mis à disposition, dossier qui comportait en réalité trois permis de construire, beaucoup de participants se sont exprimés par le biais de simples notes manuscrites ou de dossiers plus conséquents.

Nombreux ont été les remarques et commentaires écrits contestant ce projet. Pas moins de cinq registres (juste deux commentaires pour le 5ème et dernier registre) ont dûment été remplis par les participants. Les 5 registres étant publics, ceux-ci ont été photocopiés et diffusés en plusieurs exemplaires.

« Détail » : Vivre à La Défense a attendu le dernier jour pour remettre son dossier (six pages). Avant d’en faire photocopie, nous avons demandé à M. de La Chaize, Président de la Commission d’enquête, de bien vouloir y apposer « reçu » et signature. Malheureusement, celui-ci a refusé arguant que cela était inutile. Malgré notre volonté d’agrafer ce dossier dans le registre, M. de La Chaize l’a gardé avec lui disant le ranger dans un endroit sûr et l’agrafer plus tard… Stupéfaction !!! Nous avons alors agrafé la copie dans le registre…

Dossier remis à l’EP 2011 10 12  –  Enquête publique concernant les Tours Hermitage à la Défen…

Nous tenons à remercier tout ceux qui se sont manifestés lors de cette enquête publique, et particulièrement : Anne, Marie, André, Anton, Joëlle, François, Philippe, Thierry, Olivier, Michel, Anne-Claude, Sylvie, Christian, Michèle, Jean-Paul, Didi, Paul, Olga, Jacques, (la liste est encore longue…). Mais aussi, tout ceux qui, de Courbevoie à Neuilly et Puteaux, en passant par Nanterre, Rueil, Garches, …, nous ont ouvertement et chaleureusement manifesté leur soutien.

Enquête Publique Projet Hermitage Plaza : du 12 sept. au 12 oct. 2011

Samedi 08 octobre 2011                                                                                         Commissaire-enquêteur présent : M. ANDRY

 Samedi 08 octobre, de 09:00 à 12:00, bon nombre de Courbevoisiens et de Neuilléens se sont déplacés pour participer à l’EP du projet Hermitage.

Habitants et associations de Courbevoie et de Neuilly ont pu constater que l’ambiance était sensiblement  houleuse.                                                                      Hormis les zones d’ombres et diverses remarques, et/ou questions, soulevées – qui ne trouvèrent pas de réponses satisfaisantes :                                                                –      à 11:25,  une personne s’étonnant de ne pas trouver sur les tables le Registre d’Enquête Publique (permettant au public d’y inscrire ses observations), se mit à le chercher aidée par d’autres. Le registre n’avait pas été sorti de sa boîte. Celui-ci étant public, la dernière page en cours (celle datée du 08 octobre) a été photographiée à 11:45, l’espace réservé au 08 octobre est vierge de toute annotation.                                                                                                                                                      –   oralement, une autre a demandé la prolongation de l’EP en vertu de l’ampleur et de la complexité du dossier. En guise de réponse, M. ANDRY lui déclara qu’il avait déjà été indiqué à de précédents visiteurs-consultants que l’Enquête Publique ne serait pas prolongée. Vox Populi : « Démocratie, où es-tu ? »

Un petit mois -période minimum légale d’une EP- est effectivement très court pour un projet de cette ampleur. Aussi court que l’est une EP pour la réfection des trottoirs d’une simple rue…

Clôture de l’Enquête Publique : le 12 octobre. Les consultations restantes en présence d’un commissaire-enquêteur sont :                                                                           –  Lundi 10 octobre : de 09:00 à 12:00                                                                                       – Mercredi 12 octobre : de 14:30 à 17:30.

« Affluence à l’enquête publique sur les tours Hermitage »

EP tours Hermitage – Le Parisien 2011 09 28

Effectivement, il y a belle affluence.                                                                                       Par ailleurs, le champ de questions soulevées par les visiteurs est bien plus large que les « nuisances du chantier » et les « ombres portées ».                                          Mais à propos d' »ombres portées », un petit test très simple à faire soi-même peut en donner une certaine idée : se munir d’une lampe de poche, ou de la lampe torche d’un portable, et la faire jouer selon le parcours du soleil (d’est en ouest, et passant derrière FIRST, dans un mouvement ascendant puis descendant) sur la maquette des tours. Même si l’étendue du rayonnement solaire ne peut être reproduite à l’échelle, et selon chacune des saisons, le résultat est tout de même intéressant.

La Défense: Le projet des tours « Hermitage » bientôt enterré ?

L’Expansion.com

La Défense: Le projet des tours « Hermitage » bientôt enterré?

Par Béatrice Mathieu – publié le 08/09/2011 à 09:41

Nouveau rebondissement dans l’affaire du projet « Hermitage Plazza », dans le quartier d’affaire de la Défense. Le groupe russe exige 8 millions de dommages et intérêts à une association de riverains.

La construction des tours jumelles à la française, qui doivent marquer l’entrée du quartier d’affaire de la Défense, parait de plus en plus compromise, alors même que l’enquête publique nécessaire au lancement du projet débute théoriquement le 12 septembre prochain. Le promoteur russe, Hermitage, à l’origine du projet, vient en effet d’assigner en justice une association de riverains accusée, par ses nombreux recours, de retarder abusivement le début des travaux. En tout, Hermitage exige 8 millions d’euros de dommages et intérêts.

Sur le papier, le projet Hermitage serait le plus important projet immobilier (deux milliards d’euros) jamais construit à la Défense. Il prévoit la construction de deux tours de 323 mètres chacune qui doivent accueillir 40 000 mètres carrés de bureaux, 35 000 mètres carrés de commerces, une galerie d’art, une salle de concert de 1300 places et 540 logements de luxe. Depuis maintenant deux ans, le groupe russe repousse le début des travaux alors qu’il se trouve dans l’impossibilité de lever les 700 millions d’euros de crédits bancaires nécessaires au bouclage financier de l’opération. De fait, la crise financière de cet été a du rendre l’opération encore plus difficile à boucler, d’autant que la maison mère du promoteur est en quasi faillite.

Ce nouveau rebondissement illustre la difficulté du quartier d’affaire de la Défense à lancer de nouveaux grands programmes. Début août, l’assureur italien Génerali, troisième européen du secteur, annonçait qu’il renonçait à construire une tour de bureaux de 265 mètres de hauteur au coeur de la Défense. Certes, l’Etablissement public d’aménagement de la Défense Seine-Arche (Epadesa) a bien signé, en juin, la promesse de vente des droits à construire la tour Phare (300 m, 69 niveaux de bureaux), avec la société immobilière d’investissement (SCI) CNIT Développement, appartenant à la foncière française Unibail-Rodamco.  » Mais le montant de ces droits à construire ne couvrirait pas les travaux d’aménagement de la future tour « , affirme Jean André Lasserre, conseiller général des Hauts-de-Seine.

http://lexpansion.lexpress.fr/immobilier/la-defense-le-projet-des-tours-hermitage-bientot-enterre_262037.html

Affichage Administratif

Dès ce matin, l’Enquête Publique (Projet Hermitage et RD7) a été annoncée à grand renfort d’affichages administratifs.

Cette campagne s’étale de La Défense à Courbevoie, en passant par Puteaux et  Neuilly…

Cette enquête ne durera qu’un mois (minimum légal) : 12 sept. – 12 oct. 2011.

Rappel : si une enquête publique n’est qu’une étape, c’est au cours de celle-ci que chacun peut faire entendre sa voix (par écrit, pour être sûr d’être entendu, voire écouté) auprès du Commissaire-Enquêteur. Trente jours après clôture de l’EP,  celui-ci transmettra son avis (favorable ou défavorable) par le biais d’un rapport.  

 

Enquêtes Publiques

Communiqué de la Mairie de Courbevoie

 « Enquêtes Publiques HERMITAGE PLAZA

Du 12 septembre au 12 octobre, se tiendront les enquêtes publiques préalables aux autorisations de construire concernant le projet Hermitage à Courbevoie. (…) »                                                                                                                                                          A lire sur :                                                                                                                                    http://www.ville-courbevoie.fr/mairie/detail-mairie/enquetes_publiques_hermitage_plaza/?cHash=7a26f8c3bf

Enquête publique

A propos de l’enquête publique concernant le projet Hermitage P., nous avons d’abord entendu dire qu’elle aurait lieu le 15 juin (source : rumeur). Puis, qu’elle aurait lieu le 15 juillet – et s’étalerait sur une période de 3 mois… – alors que la durée maximum légale est de 2 mois… (source : Hermitage). Et enfin, qu’elle aurait lieu en septembre (source : EPADESA). Aujourd’hui, on apprend que celle-ci serait suspendue jusqu’à nouvel ordre (source : mairie de Courbevoie).     Info/Intox? Wait & see !

Enquête publique

Selon la direction de la Sté HERMITAGE, l’enquête publique concernant son projet débuterait le 15 juillet 2011 et s’étalerait sur une période de 3 mois* !           * Durée minimum légale d’une enquête publique : 1 mois.                                                Durée maximum légale d’une enquête publique : 2 mois, avec possibilité de prorogation d’une durée de 15 jours maxi sur demande justifiée du commissaire enquêteur.  

Une enquête publique en plein été et qui pourrait, de surcroît, s’achever le 15 août, voire début septembre ?                                                                                                         Les résidants n’en sont nullement étonnés puisque les actions en leur absence (période estivale) sont coutumières, à commencer par la note de SAGGEL GESTION (révélant la vente en juillet 2001 (entre AXA et LOGIS-TRANSPORTS) des immeubles Damiers de Bretagne et Damiers Anjou-Infra), distribuée le 16 juillet 2002…

Mais qu’importe ! Beaucoup ne se font aucune illusion quant au résultat de cette enquête publique…