Qui sommes-nous ?

Pourquoi « VIVRE A LA DÉFENSE » ?

L’idée de créer une association est née au cours du second semestre 2002, peu après avoir appris (de manière aussi cavalière que peu conforme) que la société AXA (institutionnel de droit privé) avait cédé le DAMIER d’ANJOU-INFRA et le DAMIER de BRETAGNE, immeubles privés occupés par des titulaires de baux du secteur privé marché libre, à un organisme de droit social. Une cession réalisée en juillet 2001 mais révélée par une simple note aux résidants en juillet 2002 !!!

Créée début 2003*, face à une situation ubuesque et à une transaction nébuleuse entre les sociétés AXA (droit privé, loi de 1989) et LOGIS-TRANSPORTS (droit social, loi de 1948), l’association VIVRE A LA DÉFENSE s’est notamment fondée sur un constat : qu’une vie normale et agréable ne pouvait se concevoir dans un environnement volontairement laissé à l’abandon ; où les lois d’ordre public ne sont ni respectées ni appliquées ; où les habitants, les commerçants et autres riverains sont abusés et considérés comme des pions. *association loi 1901 déclarée le 05 février 2003 (n° 1326573 – parution au J.O.R.F. : 17 mars 2003).

L’association a pour but :

– de s’adresser et d’intéresser toute personne physique ou morale, occupante d’immeubles d’habitation et/ou à usage de commerces, sis à La Défense,

et, plus généralement :

– de s’intéresser à l’amélioration des conditions de vie des riverains, de séjour des actifs ou des visiteurs du quartier de La Défense,

– de les réunir et de défendre leurs intérêts,

– de permettre et de favoriser les échanges et les relations cordiales entre membres.

Ses moyens : Tous ceux nécessaires ou utiles à la réalisation de ses objectifs se manifesteront par tous moyens légaux et de communication.

Au fil des années, le mutisme et l’inertie volontaire de ce nouveau « propriétaire » et des pouvoirs publics sont à l’origine de la situation et de la dégradation de La Défense 1 (aujourd’hui rebaptisé « Quartier des Saisons »), notamment celles de la Résidence des DAMIERS.

Construite entre 1974 et 1976 à la demande de l’U.A.P., la Résidence des DAMIERS est constituée de quatre groupes d’immeubles du secteur privé : DAMIER d’ANJOU-INFRA, DAMIER de BRETAGNE, DAMIER de CHAMPAGNE et DAMIER du DAUPHINE.

Bien décidée à faire évoluer les choses dans le bon sens, l’Association s’est tout d’abord trouvée à devoir gérer et à défendre les intérêts collectifs de ses membres face à la gestion plus que calamiteuse des immeubles DAMIER d’ANJOU-INFRA et DAMIER de BRETAGNE.

En 2006, un Plan de Renouveau du quartier de La Défense est mis en place par les autorités sans que les habitants concernés soient consultés ni même avertis d’aucune manière.

La Défense 1 est particulièrement touchée par ce Plan porté deux ans plus tard à la connaissance des milliers de riverains.

Depuis, VIVRE A LA DÉFENSE doit donc faire face à des enjeux qu’elle ne soupçonnait pas lors de sa création. Un nouveau challenge, et pas des moindres, est donc à relever.

Hormis notre volonté de mettre un terme à l’opacité absolue de ce qui se trame depuis des années, tous ceux concernés par… :

une volonté urbanistique contraire au bien et à l’équilibre de l’Humain,

l’implantation de tours à la place d’immeubles d’habitation, ou la rénovation d’immeubles après l’éviction des résidants légitimes,

l’opacité d’une « opération » démarrée en 2000/2001,

l’opacité d’une cession réalisée entre un institutionnel de droit privé et un organisme de droit social, en dépit de leur stricte réglementation respective (1989 et 1948),

l’opacité en matière de gestion financière,

le non-respect des lois d’ordre public de la République Française,

le risque d’éviction pour les uns, d’expropriation pour les autres,

–  la perte de leur commerce, de leur outil de travail, de leur qualité de vie,

… doivent être considérés avec dignité dans leurs :

– droit au respect et à l’application des lois d’ordre public,

– droit à la démocratie, à la concertation,

– droit de savoir à quoi correspondent et à quoi servent les sommes pharaoniques exigées auprès de certains (loyers et charges),

– droits de préemption et d’accession à la propriété,

– droit à la sécurité, droit à disposer de soi même,

– droit de travailler,

– droit de s’exprimer,

– droit de vivre en paix.

Droits communs à tous dans un État de droit !

Certes, depuis 2001 (faits portés à leur connaissance en juillet 2002 seulement), les résidants du DAMIER d’ANJOU-INFRA et du DAMIER de BRETAGNE font les frais de lois bafouées. Mais tous les habitants de la Résidence des DAMIERS (ANJOU-INFRA , BRETAGNE, CHAMPAGNE et  DAUPHINE), de la Résidence de l’ANCRE, commerçants, autres riverains et usagers de LA DEFENSE 1 – LES SAISONS, sont probablement visés par les projets en cours. Plusieurs milliers de personnes…

Les intentions de l’Association ont toujours été claires depuis l’origine et se définissent par une volonté de voir enfin appliqués et respectés les lois d’ordre public et les droits de chacun. L’Humain doit être mis au centre de toute décision.

Depuis des années, et malgré de multiples pressions, nous menons ce combat avec « ORDRE », « LOGIQUE » et par les voies « LÉGALES ».

VIVRE A LA DÉFENSE et certains de ses membres ont donc déposé plusieurs recours en justice afin de faire cesser des pratiques douteuses, opaques et indignes de notre pays.  Nous voulons que la France reste un État de droit !

Seul face aux poids lourds, publics et privés, de la spéculation, il est impossible de se battre à armes égales.  Aujourd’hui, les Conseils Syndicaux ; les syndics ; l’ASL ; des habitants ; des commerçants ; VIVRE A LA DEFENSE, tous ont été obliqés de déposer des recours c/ la SNC LES LOCATAIRES et/ou la Sté HERMITAGE, et/ou LOGIS-TRANSPORTS, et/ou le maire de Courbevoie, et/ou le préfet des Hauts-de-Seine, ….                                   

Un recours mis à part (« l’interdiction de démolir tout ou partie des biens situés dans le périmètre de l’ASL » (est-elle respectée ?)) tant qu’un accord n’aura pas été trouvé entre les parties, aucun des recours déposés et plaidés n’a été jugé en faveur des demandeurs ! Mais à ce jour, aucun des recours n’a connu d’issue définitive.

Ce n’est donc qu’en unissant nos forces, et en fortifiant une détermination commune, que nous pourrons tous recouvrer la base de ce qui constitue un État de droit ! En l’espèce, les droits, le respect et l’application des lois de la République Française.

« L’union des forces » a d’ailleurs fait son chemin et séduit d’autres associations réunies autour des mêmes valeurs :  

– l’Humain au premier plan,

–  un urbanisme intelligent et  maîtrisé,

– un environnement respecté.

C’est ainsi que début 2012, plusieurs associations, dont VIVRE A LA DÉFENSE, se sont regroupées au sein d’un collectif dénommé « SEINE A SEINE ENVIRONNEMENT ».

Publicités

Une réflexion sur “ Qui sommes-nous ? ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Savoir se défendre ensemble pour vivre en Paix dans un Etat de droit