Des nuisances sonores perturbent les nuits des résidants du DAMIER d’ANJOU-INFRA.

« Nous avons l’impression que des coups de marteaux sont portés avec force contre des murs mais nous n’arrivons pas à savoir d’où provient ce vacarme», expliquaient des résidantes avant d’ajouter : « On ne les entend que la nuit entre 1 heure et 4 heure.  On les a aussi entendus dimanche dernier à l’heure du déjeuner. »

Très irrités par ces nuisances, plus fortes encore en ce dimanche 29 avril, des résidants se mirent en quête de leur provenance. Après quelques recherches, guidés par le tapage, ils finirent par trouver ce qu’ils cherchaient. Le vacarme venait d’un local situé au rez-de-chaussée de l’ANJOU (DAMIER d’ANJOU-INFRA) dans sa partie la plus au sud. Derrière la porte, les sons ressemblaient effectivement à de très forts coups portés contre des murs.

Les résidants tapèrent du poing sur la porte donnant sur la voie publique pour manifester leur présence. Les coups s’arrêtèrent immédiatement. Puis, le commissariat fut contacté. 

Pourquoi ces coups ? Sur quoi sont-ils donnés ? Pourquoi la nuit et ce dimanche ? Les résidants savent seulement qu’ils proviennent d’un local, auquel ils n’ont pas accès, situé sous des appartements (habités). Depuis, plus aucun bruit ne s’est fait entendre.

Mais dans l’après-midi du 1er mai, des promeneurs (habitant le DAMIER d’ANJOU-INFRA) sont tombés nez à nez avec un homme qui sortait de ce local. Interrogé sur l’origine des coups, l’homme n’a pas nié mais a refusé d’indiquer sur quoi (et avec quoi) il frappait. Il a  refusé de leur ouvrir la porte du local, et a également refusé de donner le nom de son employeur.

Par ailleurs, samedi 28 avril, la porte d’accès aux caves du DAMIER d’ANJOU-INFRA a été retrouvée ouverte –bloquée par une brique. Une solution visqueuse était répandue sur le sol, les non-avertis risquant ainsi de faire de malheureuses chutes. Des extincteurs hors d’usage depuis des années ont été retrouvés devant l’entrée de l’un des immeubles.

T.D.

Publicités

Une réflexion sur “ Des nuisances sonores perturbent les nuits des résidants du DAMIER d’ANJOU-INFRA. ”

  1. On peut se poser la question que ces bruits forts, ressemblant à des coups de marteaux, ne se font que la nuit et le dimanche vers midi en cette fin avril 2012 ! Que des habitants aient pu s’apercevoir que ces bruits proviennent d’un local en sous-sol de l’immeuble Damier d’Anjou-Infra. Si c’était un chantier légal, il y aurait automatiquement un panneau de permis de démolition et de construction (c’est obligatoire par la loi !) et les travaux se dérouleraient la journée et en semaine. Mais là, cela fait penser à des travaux clandestins et secrets. Puis hier, les habitanst sont tombés nez à nez avec un ouvrier qui refuse de parler sur l’origine de ces travaux et de donner le nom de son employeur ! Puis le produit visqueux sur le sol et tous ces extincteurs devant l’entrée d’un des immeuble ! Tout ceci est bien étrange et pas net !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s