Note signée HERMITAGE, LOGIS-TRANSPORTS et EPADESA

Si la journée du 15 mars s’est plutôt déroulée dans le calme, c’est au matin du 16 que tous les habitants de La Défense 1 (Les Saisons) ont trouvé une note dans leur boîte à lettres. Cette note non datée fait référence au projet Hermitage, mentionnant trois des principaux acteurs du dit projet :  

– le Groupe HERMITAGE (promoteur privé étranger),                                                   – la société LOGIS-TRANSPORTS (organisme social, filiale privée de la RATP, entreprise publique),                                                                                                                          –   l’EPADESA (établissement public).

Absence de toute date, et étonnante connexion des secteurs (de droit privé, de droit social, de droit public) : un organisme social (LOGIS-TRANSPORTS) filiale privée d’une entreprise publique (RATP) se plie à la demande d’un promoteur privé (HERMITAGE) avec la bénédiction d’un aménageur, établissement public (EPADESA), pour un projet privé (qui vise l’emplacement d’une résidence de droit privé occupée, mais acquise -et gérée telle quelle- par un organisme de droit social en 2001) – projet dont la réalisation reste incertaine, notamment en raison de sa dépendance à la réalisation de la couverture RD7, projet public. Juriste ou pas, il y a de quoi y perdre son latin.

Quelques heures plus tard, les passants sont restés perplexes devant la pose de bardages sur une partie de la façade intermédiaire du Damier d’Anjou-Infra (CH35) – ou, façade supérieure de la partie en infrastructure communément appelée Infra. D’avis de professionnels, ces bardages n’ont rien à voir avec des protections « désamiantage ». D’autant plus que, selon documents officiels, il n’y a pas d’amiante dans les immeubles de la Résidence des DAMIERS.

Face à l’absence d’amiante, et à l’interdiction de démolir ou faire démolir tout ou partie des biens immeubles, constitués de lots de volume situés dans le périmètre de l’ASL (le curage étant implicitement inclus dans cette interdiction prononcée par le TGI de Nanterre), il serait au préalable intéressant que LOGIS-TRANSPORTS fournisse aux intéressés directement visés les éléments de diagnostic relatifs à la présence d’amiante et la méthodologie d’intervention des travaux (phasage, planning, etc.) obligatoire et à minima nécessaire avant même tout début de « travaux »… Mais aussi, les plans de l’infrastructure et des équipements communs du CH35 indiquant les portions à « détruire » par curage.  Résidants, association, ASL, Syndics, commerçants et sociétés implantées sur le site, pourraient ainsi voir de quoi il retourne et prendre les mesures nécessaires le cas échéant.                                                                                                                                                La Défense 1 n’est pas un désert de sable inhabité au sein duquel aucune règle n’est bonne à respecter. Non, la Résidence des DAMIERS se trouve en France, Etat de droit, dans un quartier plutôt animé situé à 10 mns à peine de Paris intra-muros.

Quant au bardage, qui modifie la façade d’évidente manière alors que les statuts de l’ASL l’interdisent (sans autorisation donnée en Assemblée Générale), peut-être connaîtra-t-on son utilité la semaine prochaine…  même si l’on en a déjà une vague idée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s