Tours Hermitage Plaza: le permis de construire pas encore délivré

Tours Hermitage Plaza: le permis de construire pas encore délivré

NANTERRE, 18 jan 2012 (AFP) 20:32

La préfecture des Hauts-de-Seine n’a pas été en mesure de statuer sur la délivrance du permis de construire des tours jumelles géantes (320 mètres) Hermitage Plaza à La Défense par manque de pièces administratives dans le dossier, a-t-elle annoncé mercredi dans un communiqué.

« Il manque, en effet, encore au dossier du pétitionnaire certaines pièces administratives indispensables à l’aboutissement de la procédure », a expliqué la préfecture dans le communiqué, précisant que ce contre-temps ne remettait pas en cause le projet.

A l’issue de l’enquête publique qui s’est déroulée à l’automne dernier, le projet avait obtenu un avis favorable de la commission d’enquête.

La préfecture des Hauts-de-Seine avait jusqu’à mercredi pour rendre son avis dans les délais impartis par la réglementation, c’est à dire durant les deux mois suivant la remise du rapport de la commission d’enquête.

Dans le cadre de la procédure, la préfecture doit d’abord rendre un avis pour qu’ensuite, la commune (Courbevoie. ndlr), où seront aménagées les tours, puisse délivrer le permis de construire.

http://www.cbanque.com/actu/28320/tours-hermitage-plaza-le-permis-de-construire-pas-encore-delivre

nb : la demande des trois PC a été déposée en octobre 2010 à la mairie de Courbevoie.

Publicités

4 réflexions sur “ Tours Hermitage Plaza: le permis de construire pas encore délivré ”

  1. Heureusement que, cette fois-ci, Monsieur Le Préfet a lu ce qu’on lui donnait à signer, et qu’il n’avait pas les yeux fermés… Il s’est réveillé, ou ?…

  2. Enfin une sage décision… et qu’importe la raison évoquée pour l’expliquer.
    Des années que seules des décisions aussi folles qu’insensées étaient prises…
    En tout cas, les commissaires enquêteurs (de l’enquête publique H.) auraient mieux fait de prendre garde aux observations faites dans les registres plutôt que de rendre des avis « favorables »…

  3. ^^ Ne vous réjouissez pas trop vite, ce n’est qu’un sursis à statuer, pas une décision définitive…Ce sursis s’explique par le fait que la trève hivernale n’est pas encore terminée, le tribunal n’avait aucune raison de dire à cette Mme B. de partir manu militari étant donné la période de trève. Gageons que la justice va vite trancher et ordonner à cette dame opportuniste et malhonnête de faire ses valises le 14 mars prochain, il ne peut en être autrement. Une fois son départ, le désamiantage va pouvoir enfin commencer, et dans la foulée, la démolition aussi. J’ai confiance en la justice de mon pays, les profiteurs du système finissent toujours par s’en mordre les doigts.

    1. Mais nous ne nous réjouissons de rien. Et surtout pas de devoir faire face à cette histoire qui n’est pas du fait de Français qui n’aspiraient qu’à vivre leur vie comme tout citoyen devrait le pouvoir dans un pays tel que le nôtre. Nous ne nous réjouissons pas non plus de l’ignorance de ceux qui, comme vous, nous interpellent parfois violemment (et gratuitement, semble-t-il, à moins qu’il n’y ait quelconque intérêt.).

      La justice tranchera, effectivement. Ce n’est pas vous, bardez de vos idées toutes faites et erronées, qui le ferez. Vous ne semblez manifestement pas connaître les raisons de ce, de ces, sursis à statuer – qui n’ont rien à voir avec la trêve hivernale-, comme vous semblez n’avoir aucune idée des dossiers juridiques dont la source remonte à plus d’une décennie.
      Vous ne semblez manifestement rien connaître non plus de cette dame, Mme B., et de ce qu’elle a subi et subi encore. Vous la traitez d’ « opportuniste » et de « malhonnête » ? Mais de quel droit, qui êtes-vous pour la traiter de la sorte ?
      Le désamiantage ? Savez-vous au moins s’il y a vraiment de l’amiante dans cet immeuble ?… Avez-vous en main le « contrôle technique amiante » fait il y a quelques années ?
      La démolition ?… Un jugement est déjà tombé à ce sujet. D’autres ne pourront que le confirmer.

      Nous avons aussi confiance en la justice de notre pays, raison pour laquelle les résidants ont déposé des recours – souvent très lourds et très complexes. Par la force des choses, les profiteurs d’un certain système finiront par comprendre qu’ils sont allés beaucoup trop loin.

      Nous espérons également qu’un jour les gens comme vous comprendront qu’ils ont commis de lourdes et graves erreurs de jugement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s