« Qu’on puisse lancer nos tours » – Le Parisien 02.01.2012

« La France est le pays des droits de l’homme (…) »… Parfaitement, la France est le pays des droits de l’homme, et donc celui des droits des citoyens. Et nous comptons bien sur le fait que la France mérite et garde son titre.

Cette phrase convient tout à fait au contexte dans lequel les habitants sont plongés de force, et au contexte des lois françaises avec lesquelles ils se défendent.

Nous savons donc gré au Président de la société HERMITAGE, auteur de cette phrase, de reconnaître, implicitement, la condamnation dont fait l’objet sa société, sa filiale SNC LES LOCATAIRES et la société LOGIS-TRANSPORTS – condamnation prononcée en octobre 2011 par le T.G.I. de NANTERRE : « Interdiction de démolir ou de faire démolir la Résidence des DAMIERS ».

Par conséquent, ce n’est certainement pas la dernière occupante (des DAMIERS INFRAS) qui bloque ce projet. Mais… il est tellement plus facile de « personnifier » un problème aux yeux des autres que d’admettre publiquement les choses telles qu’elles sont…

En outre, nous ne doutons pas non plus que la Justice de notre pays -et le bon sens- finira par l’emporter.

 Article à lire ci-dessous:

« Qu’on puisse lancer nos tours »

EMIN SKENDEROVl PDG d’Hermitage

Publié le 02.01.2012, 07h00

 «C’est évidemment que l’on puisse lancer nos tours avec l’aide de l’administration, de l’Epasa et du conseil général à travers son président, Patrick Devedjian, que je considère comme un homme de grande stature. La mise en chantier de ces tours est un plus économique indéniable puisque, in fine, cela va permettre la création de 3000 emplois.

Ce sera sans doute un des éléments du succès économique des Hauts-de-Seine pour 2012. Quant à la dernière occupante qui bloque le projet, je n’ai pas de doute sur le fait que la justice finira par l’emporter. La France est le pays des droits de l’homme, il nous faut juste être patients. » – Le Parisien

http://www.leparisien.fr/espace-premium/hauts-de-seine-92/qu-on-puisse-lancer-nos-tours-02-01-2012-1792207.php

 Qu’on puisse lancer nos tours 2012 01 02

Publicités

Une réflexion sur “ « Qu’on puisse lancer nos tours » – Le Parisien 02.01.2012 ”

  1. Dans sa fracassante déclaration, sa déclamation, devrait-on dire, Le Sieur venu d’ailleurs, passe sous silence que c’est ce même Patrick Devedgian – personne fort estimable – qui a précisément révélé le pot aux roses « Epadesien », avec un directeur général qui a mené l’EPAD(esa) au bord de la faillite, dans la ligne de mire de l’Inspection des Finances!!!!!
    Une administration mise à mal aussi, par la présidente de l’EPAD(esa) !!!
    Les soutiens du Sieur sont tous bien mal en point.
    Que dire de la maison mère russe du Sieur venu d’ailleurs qui a elle-même fait faillite…

    En outre, pour les initiés, l’affaire UAP/AXA, le bailleur des Damiers, et le groupe Hermitage est loin d’être finie: de nombreux documents sont entre les mains de la justice pour enfin faire la lumière sur un ensemble de tractations opaques et illégales, opérées dans le plus parfait mépris des lois !
    Si, à présent, d’anciens Présidents de la République peuvent être jugés et condamnés, que peuvent bien peser des représentants de la fonction publique ?…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s