Un Conseil Municipal sans surprise (20.12.2011)

En dépit de tous les graves, mais intéressants, points soulevés par les élus de l’opposition, la majorité du Conseil Municipal de la Ville de Courbevoie a voté « pour » l’autorisation de démolir visant le Damier d’Anjou dans une atmosphère glaciale et tendue. Alors que les précédents votes étaient à « bulletins secrets », le maire a sèchement refusé que celui-ci le soit aussi. Ce fut donc un vote à main levée, au résultat certes sans surprise, pendant lequel les « pour » se sont brusquement figés, respiration comprise, comme statufiés. Le malaise non dissimulé et la gêne de la majorité des élus faisaient presque peine à voir.                                                                                                              

Tout semble donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, puisque des  permis sont délivrés sans sourciller, une enquête publique « favorable en tout point » est rendue, des autorisations sont accordées sans problème, etc.

Mais tout « semble » seulement… car, hormis le reste, ce vote municipal majoritaire va à l’encontre du bien et des intérêts des administrés et du patrimoine concerné.

Ceci étant, qu’importe ! Si cette autorisation accordée va également à l’encontre de l’interdiction de démolir prononcée par le TGI de Nanterre, ce vote ne l’efface en rien et n’a pas plus d’impact sur tous les autres recours déposés.

Sortis de ce CM, tenu pendant les vacances scolaires et à quelques jours de Noël, certains visages affichaient des mines consternées, d’autres affichaient des mines amusées par ce vote aussi insensé que prévisible.

Publicités

2 réflexions sur “ Un Conseil Municipal sans surprise (20.12.2011) ”

  1. Pourquoi mon commentaire sur l’investissement de 2 milliards d’euros n’est pas passé ? Il était pourtant très poli et très éthique. Ou alors, seriez-vous pour une liberté d’expression sélective ?

    Non, je ne peux pas le croire. Vous qui écrivez à longueur de blog que vous vous battez pour la démocratie, ce serait en contradiction avec les valeurs fondamentales qui vous motivent.

    1. Votre commentaire n’était ni poli ni éthique, mais provocateur.
      De plus, celui-ci était hors sujet.

      Toute personne ayant un minimum de connaissance de ce dossier sait que l’origine et la base du problème en question date de 2000-2001, que VIVRE A LA DEFENSE s’est formée après l’été 2002 et a été déposée à la préfecture en février 2003 – avant la création de la société Hermitage en France (août 2003) et bien avant le projet Hermitage (révélé en 2008). Vous devriez le savoir, puisque en disant « Vous qui écrivez à longueur de blog« , c’est donc que vous l’avez lu.
      Les media ont donc créé une polémique « Riverains vs Hermitage » qui ne reflète en rien la réalité.

      Pour terminer, la démocratie (démocratie, le peuple (dêmos) a le pouvoir (kratos)) existe lorsque le peuple choisit et exerce son pouvoir sur des bases légales, en toute connaissance de cause et des données réelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s