Droit de réponse de Vivre à La Défense (art. parus le 15.10.2011 « Interdiction de démolir », …)

L’association VIVRE A LA DEFENSE, représentant ses adhérents, souhaite exercer son droit de réponse et, par là-même, rappeler que :

« VIVRE A LA DEFENSE N’EST PAS une association de « locataires ».        VIVRE A LA DEFENSE EST une association de riverains de LA DEFENSE. Ouverte à tous, elle œuvre depuis près de neuf ans sur le quartier.

Par ailleurs, l’Association ne s’oppose pas au projet HERMITAGE PLAZA en soi. Elle s’oppose à tout projet, à toute action, qui viendraient à bafouer les droits des riverains – dont le délogement, fait au mépris des lois d’ordre public, d’une partie d’entre eux.

En outre, VIVRE A LA DEFENSE n’a pas multiplié les recours contre le projet.   C’est contrainte et forcée, qu’elle a été obligée de déposer des recours contre les multiples permis de démolir déposés et obtenus par les sociétés LOGIS-TRANSPORTS et LES LOCATAIRES (filiale de HERMITAGE) afin de faire respecter les lois et de protéger les riverains et le patrimoine.

Ces permis, concernant des locaux qui en partie n’appartiennent à aucune des deux sociétés, ont été obtenus sans autorisation des propriétaires et de l’ASL, probablement dans le but d’épuiser financièrement l’Association et donc ses adhérents.

Aucune audience n’a pour l’instant été fixée (Tribunal Administratif de CERGY-PONTOISE). 

VIVRE A LA DEFENSE a également été contrainte de déposer un recours visant une  « vente » et une « promesse de vente » irrégulières contre les sociétés AXA, LOGIS-TRANSPORTS et LES LOCATAIRES.                                                          Attaquée sur la forme, cette procédure fait l’objet d’un appel (délibéré du 06 sept. 2011 publié le 09 sept. 2011).

Que l’association ait été assignée pour recours abusifs, par le Groupe HERMITAGE qui lui réclame 8 M€ de dommages-intérêts, n’a pour origine que la seule multiplication des permis de démolir déposés par les sociétés LOGIS-TRANSPORTS et LES LOCATAIRES elles-mêmes.

Le « comportement excessif » n’est donc pas là où on tente de le faire croire. » 

Ces recours déposés par l’association VIVRE A LA DEFENSE, représentant ses adhérents, ont pour but de faire respecter les lois Françaises et les droits des citoyens.

Ces recours ne sont ni du marchandage ni du mercantilisme.

nb : des commerçants ont également déposé des recours de leur côté.

Le Bureau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s