Droit de réponse de copropriétaires (art. parus le 15.10.2011) et délibéré du TGI de Nanterre

Suite aux articles parus le 15.10.2011 dans divers médias, dont une dépêche AFP, certaines réactions conduisent des copropriétaires des DAMIERS de DAUPHINE et de CHAMPAGNE* à exercer leur droit de réponse.                                                                                                                                                   * membres ou pas de VIVRE A LA DEFENSE

« Tous les copropriétaires ne se reconnaissent pas dans les propos de M. GICQUEL qui affirme :  « Nous ne sommes pas hostiles au projet mais nous souhaitons qu’il se fasse dans la concertation, soit en repensant le mode de fonctionnement du quartier, soit en trouvant une compensation financière. » (cf. AFP, « liberation.fr », « cbanque.fr », « lci-tf1.fr », …). Cette déclaration n’engage que lui et peut-être quelques autres, mais certainement pas l’unanimité.

Tous les copropriétaires ne se reconnaissent pas non plus dans les commentaires d’un copropriétaire (cf. « Le Parisien (cahier des Hauts-de-Seine) »), car les plus « lésés » et les plus « niés » sont les résidants dont les immeubles sont « menacés » de démolition. 

Des copropriétaires se désolidarisent donc complètement de ces déclarations.De toute façon, aucune décision ne pourra être prise en dehors des Assemblées Générales des deux copropriétés.

En outre, l’assignation déposée au Tribunal de Grande Instance de NANTERRE visait la violation du règlement de l’ASL par chacun de ces huit permis de démolir.

– Délibéré du TGI de NANTERRE rendu le 13 oct. 2011 en faveur des copropriétaires : Delibere TGI NANTERRE 13 10 2011

L’ASL et les deux copropriétés, représentées par les syndics FONCIA MARCEAU et ATRIUM GESTION, ont également déposé plusieurs autres assignations visant les permis de démolir au Tribunal Administratif de CERGY-PONTOISE.                                                                                                                               Aucune audience n’a pour l’instant été fixée. »

Ces recours déposés par l’ASL et les deux copropriétés, représentées par les syndics FONCIA MARCEAU et ATRIUM GESTION, ont pour but de faire respecter les lois Françaises et les droits des citoyens.

Ces recours ne sont ni du marchandage ni du mercantilisme.

Collectif d’auteurs, copropriétaires des Damiers de Champagne et de Dauphiné.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s