Le promoteur Hermitage réclame 8 M EUR…

Le promoteur Hermitage réclame 8 M EUR à des locataires de La Défense PARIS, 8 sept 2011 (AFP) –

Le promoteur Hermitage, filiale française du russe Mirax, réclame 8 millions d’euros à l’association de locataires « Vivre à la Défense » qui s’oppose à la construction de deux tours jumelles de 323 mètres de haut dans le vaste quartier d’affaires au nord-ouest de Paris, a-t-on appris jeudi de sources proches du dossier.

La plainte déposée par le PDG d’Hermitage Emin Iskenderov auprès du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris évoque « le préjudice qu’il y a lieu d’évaluer à la somme totale de 8 millions d’euros » pour le « comportement excessif de l’association Vivre à la Défense et la multiplication de ses actions en justice », selon le document dont l’AFP a eu connaissance.

« Des frais très importants sont engagés pour porter le projet qui ne peut être réalisé par la faute de l’association Vivre à La Défense que dans des conditions financièrement désavantageuses et difficiles », écrit Hermitage dans sa plainte.

Hermitage avait annoncé le 7 février qu’il avait repoussé à fin juin 2011 au lieu de fin 2010 le bouclage du financement bancaire de 700 millions d’euros, sur un total du projet de 2 milliards d’euros, car il n’avait pas obtenu « la libération foncière de tous les terrains » sur lesquels les tours, qui seraient les plus hautes de France, doivent être construites en bord de Seine.

Une dizaine d’habitants des immeubles d’habitation présents sur le site refusent de déménager, avait alors indiqué Philippe Chaix, directeur général de l’Epadesa (Etablissement public d’aménagement de La Défense Seine Arche). Selon Hermitage, 178 familles ont été relogées depuis 2 ans et demi.

Interrogé jeudi par l’AFP, l’Epadesa n’a pas souhaité commenter la plainte d’Hermitage.

M. Iskenderov attend ce prêt bancaire de 700 millions d’euros pour boucler son financement, rendu plus difficile vu la frilosité des banques depuis la crise économique, des premières tours mixtes (bureaux-commerces-logements-hôtel) en France.

Le conseiller général (PS) de Courbevoie (Hauts-de-Seine) Jean-André Lasserre a déclaré à l’AFP que « cette assignation révélait qu’Hermitage n’avait pas l’argent nécessaire et qu’il falllait arrêter ce projet avant l’enquête publique sur le permis de construire qui doit débuter le 12 septembre ».

Les tours Hermitage, dessinées par l’architecte britannique Norman Foster, font partie du « plan de relance » de La Défense, décidé en 2006.

http://www.cbanque.com/actu/25597/le-promoteur-hermitage-reclame-8-m-eur-a-des-locataires-de-la-defense

Même dépêche AFP  sur : http://www.boursereflex.com/actu/2011/09/08/le_promoteur_hermitage_reclame_8_m_eur_a_des_locataires_de_la_defense)
http://www.businessimmo.com/contents/13790/le-promoteur-hermitage-reclame-8-m-a-des-locataires-de-la-defense                           

Rectificatif (VALD) :

1)      L’association Vivre à La Défense ne s’oppose pas, à proprement dit, à « la construction de deux tours jumelles ». Elle s’oppose aux lois et aux droits bafoués, depuis plus de 10 ans déjà, des habitants du site,                                                                                                                                                      2)     Vivre à La Défense n’est pas une association de locataires, mais une association de riverains (propriétaires, locataires, commerçants, …),                 3)     Il s’agit du TGI de Nanterre, pas celui de Paris,                                                     4)     Vivre à La Défense n’est, et ne peut, en aucun cas être la cause des problèmes financiers de la Sté HERMITAGE,                                                                        5)     L’Association n’est pas composée d’une « dizaine » d’habitants mais de plusieurs dizaines,                                                                                                                             6)     Les habitants veulent que, dans l’Etat de droit qu’est la France,  les lois françaises soient appliquées et les droits respectés.

L’association VIVRE A LA DEFENSE n’est pas un bouc émissaire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s