HERMITAGE réclame 8 millions € !…

Le promoteur réclame 8 M€ aux habitants récalcitrants

Le groupe russe Hermitage a décidé de demander des dommages et intérêts à une association d’habitants. Celle-ci a déposé un recours retardant son projet de tours jumelles à La Défense.

Florence Hubin | Publié le 07.09.2011, 07h00 

LA DÉFENSE-COURBEVOIE. Les trois résidences des Damiers doivent être vidées de leurs locataires pour que le projet Hermitage voie le jour. | (LP/F.H.)

Huit millions d’euros de dommages et intérêts! C’est la somme astronomique exigée par le promoteur immobilier Hermitage à l’encontre d’une association de quartier de Courbevoie. Hermitage, qui projette de construire à La Défense deux tours de plus de 300 m, attaque en justice l’association Vivre à La Défense pour procédure abusive.

Il reproche à ces habitants des Damiers de retarder son projet. La société immobilière, qui appartient au groupe russe Nazvanie, attend en effet pour réaliser ses tours jumelles que soient relogés les locataires de trois résidences des Damiers (Infra, Anjou, Bretagne), où 72 logements sur 250 sont encore occupés, selon le bilan au 5 septembre communiqué par le préfet des Hauts-de-Seine, qui suit le dossier.

Pour se défendre, une partie des locataires, qui refusent de quitter leur appartement, se sont regroupés dans plusieurs associations, dont Vivre à La Défense, et ont déposé plusieurs recours. Ils ont notamment attaqué la vente des logements.

« L’association Vivre à La Défense dépose des recours dans tous les sens, qui ne tiennent pas la route, estime Emin Iskenderov, PDG de la société Hermitage, joint hier au téléphone. Nous avons déjà investi 200 M€ de fonds propres dans cette opération et si nous demandons 8 M€, c’est que nous avons calculé le coût du retard pris par l’opération. » Le promoteur souligne : « C’est le premier recours que nous déposons car il y en a eu d’autres, mais nous avons pu discuter avec les gens. »

Le préfet des Hauts-de-Seine, Pierre-André Peyvel, a confirmé lundi que la démolition des bâtiments des Damiers pourrait démarrer quand les relogements des locataires seraient achevés. Il reste actuellement un locataire dans l’immeuble Infra, treize dans la résidence Anjou et cinquante-huit autres dans la résidence Bretagne. Selon le préfet, les travaux de construction pourront commencer avant même la fin de la démolition de la totalité des trois immeubles existants.
A Courbevoie, les 8 millions réclamés par Hermitage à l’association locale font bondir les élus du groupe d’opposition municipale Une autre ambition pour Courbevoie. « Tout est bon pour expulser les derniers récalcitrants », soulignent-ils dans un communiqué, dénonçant les « nombreuses pressions qui, depuis trois ans, s’exercent sur tous les habitants du quartier ».
Le projet devrait faire l’objet d’une discussion au prochain conseil municipal. L’enquête publique sur la construction des tours est prévue à partir de lundi, le 12 septembre, jusqu’au 12 octobre.

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/le-promoteur-reclame-8-meur-aux-habitants-recalcitrants-07-09-2011-1595717.php

 pdf : Le promoteur réclame 8M€ – 2011 09 07

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s