Conversations, entretien, circulaire… Pfff !

Le 20 janvier 2009, Vivre à La Défense a été contactée par téléphone par la Présidente du groupe MoDem de Courbevoie, conseillère municipale de l’opposition à la mairie.

Dès le départ, Vivre à La Défense a mis les choses au point : l’association est apolitique et ne souhaite en aucun cas être récupérée ou soutenue par un parti quel qu’il soit.

Cette conversation téléphonique d’une heure fut suivie, quelques jours plus tard,
d’un entretien de 2 heures ½ pendant lequel l’association a réitéré la
détermination des habitants de la résidence des Damiers à faire respecter les
lois et leurs droits. Cependant, force a été de constater que cette dame,
charmante au demeurant, ne connaissait le dossier qu’en surface et qu’elle avait
reçu des informations erronées et très incomplètes.

Par ailleurs, il est hallucinant de constater à quel point les lois de la
République Française sont, pour certains, « quantité négligeable » quand ça les arrange…

Le 08 février 2009 : une circulaire signée du MoDem et du PS/PCF/Verts
de Courbevoie a été glissée dans les boîtes aux lettres des résidants.

Le contenu est très habilement tourné. Les mots « droits des locataires » (sans autre précision) et « obligations du bailleur » (au sujet de « l’entretien ») sont cités, mais
c’est tout.

Difficile de soulever ici chaque point de cette circulaire, nous n’en relèverons donc que quelques uns : 

« L’enquête sociale montrerait qu’une très grande majorité de locataires est éligible par
ses revenus à des logements sociaux ou intermédiaires inférieurs aux prix du marché (91% des INFRAS et 77% des DAMIERS
) ».

Voilà qui est très étonnant !

– Nous rappelons qu’un grand nombre de personnes ont refusé de recevoir les enquêteurs, ou ont refusé de communiquer leur avis d’imposition. Alors, d’où sortent ces chiffres étranges ???

Si le « conditionnel » n’a pas été oublié, ceci s’appelle quand même de
la désinformation !

– Nous rappelons également que Vivre à La Défense a adressé un Recommandé à Madame Annie-Paule DEPRE, gérante de la société H.E.R. à l’automne dernier, pour
lui demander entre autres de lui communiquer les résultats de l’enquête effectuée par ses services.

Jamais Vivre à La Défense n’a eu de réponse…

 

  • Au cinquième paragraphe de cette circulaire, sont cités les noms des différents
    membres composants le groupe de travail mis en place par le Maire de Courbevoie, suivi d’un « 
    La Ville a refusé d’y intégrer des habitants malgré notre demande. »

– Lors de notre conversation téléphonique et de notre entretien avec Madame VOLARD, présidente du MoDem et membre de ce « groupe de travail », celle-ci ne nous a pas tout à fait dit la même chose. Elle nous a très exactement expliqué que : « Etonné de ne voir aucun représentant d’associations lors de notre réunion chez LOGIS-TRANSPORTS, lecomité a demandé pourquoi à Marc BRABANT. Celui-ci a répondu : « Il est hors de question que les associations assistent à nos réunions ! » »…

Jamais Mme VOLARD ne nous a parlé du Maire. Nous étions trois à lui faire face lors de cet entretien, et nous avons tous les trois entendu la même chose… Pourquoi dans cette circulaire, le Maire est-il pointé du doigt et pas Marc BRABANT, Directeur Général de LOGIS-TRANSPORTS ???

Certains pensent encore pouvoir manipuler les résidants des Damiers à loisirs ? Dommage…

« Le relogement d’une cinquantaine de familles dans l’immeuble LES IRIS est toujours à l’étude mais ce projet est très loin d’être opérationnel, en proie à de multiples difficultés administratives, architecturales et réglementaires

Il manque l’essentiel !

S’il est exact que ce projet est « très loin d’être opérationnel », pourquoi ce passage n’évoque-t-il pas du tout la PROCEDURE JURIDIQUE EN COURS (déposée par les co-propriétaires du NEUILLY-DEFENSE contre « HERMITAGE – SNC LES LOCATAIRES ») dont le délibéré sera rendu au début du printemps ??? (depuis, les copropriétaires de cet immeuble ont gagné leur procès).

«Lois», «Droits», « Procédure juridique », « Tribunal » et « Justice » seraient-ils des gros mots pour certains ?

– Cet immeuble ne s’appelle pas LES IRIS mais le NEUILLY-DEFENSE (méconnaissance du dossier).

Pour le reste, le ton est affable, parle de soutien, et : pousse doucement les habitants à accepter un relogement à leur mesure, sans se presser…

Qu’importe leurs droits, les sommes d’argent qu’ils laissent dans l’affaire, et tout ce qu’ils ont subi !!! … 

Cependant, il est intéressant de souligner le phénomène suivant : toutes ces personnes, politiques, LOGIS-TRANSPORTS et autres (proches de la dite société), tentent savamment de faire glisser psychologiquement les habitants de la résidence des Damiers vers l’idée d’un «relogement» (le mot exact est d’ailleurs «délogement»)…

Sous des semblants de soutien et d’aide, les politiques et autres jouent le jeu de LOGIS-TRANSPORTS en faisant abstraction des lois de la République Française (un comble pour un politique !) pourtant d’ordre public et applicables à tous…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s