De plus en plus écœurés et remontés !!!

Les infortunés «locataires» de LOGIS-TRANSPORTS sont de plus
en plus écœurés, et remontés, par l’indécente  « gestion » de leur propriétaire. Certes, LOGIS-TRANSPORTS sévit depuis
plusieurs années mais, plus le temps passe, plus leurs pratiques sont
indigestes.

 

Résumé de la dernière « épreuve » en date :

      Le 10 novembre dernier, LOGIS-TRANSPORTS a fait détruire tous les
sanitaires d’un bel appartement vacant (le 32ème en moins d’un an) de +/- 95 m², situé
au 1er étage du 14 place de Seine (seule la baignoire a été épargnée). Puis dans la foulée, cette société a fait poser une porte
« anti-intrusion » à la place de la porte palière.

      Le 12 novembre, l’un des résidants s’est aperçu que la cave de l’immeuble
s’était transformée en piscine, et qu’une odeur pestilentielle (que la décence
ne nous permet pas de préciser) avait envahi l’espace. (Mais peut-être était-ce
pour faire fuir les cafards ???)

Recherche de la
« fuite » faite, il s’est avéré que celle-ci provenait de
l’appartement détruit l’avant-veille.

Sur le palier, une
odeur épouvantable. Porte « anti-intrusion » ouverte afin de trouver
la fuite, les personnes présentes ont pu voir le parquet de cet appartement
recouvert de « matières » que l’on trouve habituellement dans les
tuyaux d’évacuation des toilettes…

Explication : à coups de masse, les casseurs avaient
aussi détruit les conduites d’évacuation des toilettes… « Ils ont déjà
cassé des tuyaux ailleurs
 », nous ont raconté certains des résidants.

La fuite s’est étendue au hall de l’immeuble. Sol de
marbre transformé en pataugeoire ultra glissante, peinture du mur éclatée au dessus
des boîtes aux lettres, « coulures » sur les boîtes aux lettres en
question, odeur exécrable…

Et que dire du local de l’homme de ménage ?! Le bois
de la porte ayant gonflé, impossible d’ouvrir la dite porte sans la forcer à l’aide
d’outils appropriés. A l’intérieur, le sol et tout ce qui y était posé étaient
complètement détrempés… Une odeur épouvantable flottait dans l’air… 15 jours
plus tard, les services de la mairie passant par là ont constaté avec effroi
l’état du local (ces personnes sont restées moins d’une minute à l’intérieur
tellement l’odeur était insupportable).

Depuis cette fuite, et même s’il ne travaille dans
la résidence que deux heures par jour, le pauvre homme de ménage est bien
obligé de faire avec… La porte ne ferme plus à clef, l’odeur exécrable est toujours là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s