Genèse de l’histoire des Damiers (#1)

Genèse de l’histoire des Damiers…

Des années ’70 à 2001…

La Résidence des DAMIERS, complexe immobilier idéalement situé sur les bords de Seine de Courbevoie, a été pensée, réfléchie et conçue en 1972 par l’architecte Michel FOLLIASSON* à la demande de l’Union des Assurances de Paris (UAP), puis construite entre 1974 et 1976.

* (1925-2011) second Grand Prix de Rome 1956, Président du Jury du Grand Prix d’Architecture de 2006 à 2010

Cette Résidence, classée Grand Standing, avait pour but principal d’offrir des appartements proches de leur bureau aux cadres travaillant à La Défense (remédiant ainsi aux problèmes des transports en commun). La situation géographique, la qualité des logements et les prix attractifs attirèrent la clientèle désirée.

Ces immeubles d’habitation, à l’architecture en gradins et d’excellente facture, sont tous pourvus d’immenses balcons et/ou de vastes terrasses (des jardins suspendus) sur lesquels fleurs, plantes et arbustes ont toute leur place. Dotée de qualités notables, la Résidence des Damiers offre une qualité de vie rare et un panorama sur Paris et/ou La Défense très recherché.

Les quatre groupes d’immeubles formant ce complexe immobilier portent les noms de « Damiers Anjou- Infra », « Damiers de Bretagne », « Damiers de Champagne » et « Damiers de Dauphiné » (les deux derniers étant des IGH). Tous relèvent du secteur privé marché libre.

D’une architecture originale, et idéalement situé sur un site sans voiture et unique en France, ce patrimoine offre à l’ensemble des habitants une vie calme et harmonieuse.

« Le quartier des Damiers, à La Défense, tente de résoudre le problème posé par une densification importante, avec la nécessité de disposer d’innombrables places de stationnement. Ce problème est résolu par la mise au point d’une dalle réservée à l’usage des piétons, dissimulant un parc de stationnement de 2,400 places. Les volumes supérieurs, face à la Seine, en forme de pyramides, facilitent la pénétration de la lumière jusqu’aux niveaux bas, dévolus aux commerces de proximité, aux salles de sport et aux espaces-jardins, complétés par des hôtels et résidences-services, dont les volumes et les façades ont permis d’obtenir un effet monumental. Cette entrée de La Défense reflète bien l’ambition de ce nouveau quartier d’affaires. » – Michel FOLLIASSON

De l’U.A.P. à

En 1994, l’U.A.P. décide de se séparer d’une partie de son patrimoine et cède le « Damier de Dauphiné » aux locataires en place et autres particuliers.

Jusqu’en 1998, la Sté SAGGEL VENDÔME gère ce complexe pour le compte de l’UAP. Puis, en 1999, elle adopte le nom de SAGGEL GESTION (aujourd’hui NEXITY-SAGGEL) lorsque la Sté AXA opère une fusion-absorption de l’U.A.P.

De mémoire de résidants, présents depuis l’origine, c’est à cette époque que les choses commencèrent à se dégrader.

SAGGEL GESTION, devenue organe de gestion locative d’AXA, ne fait que le minimum nécessaire et maintient tout juste les immeubles en état. Alors qu’à l’époque, des travaux de gros œuvre (ravalement, entretien des canalisations, des gaines intérieures, etc…) auraient dû être engagés, rien n’est fait.

L’EPAD et la Ville paraissent aussi se désintéresser du site et n’en assurent plus l’entretien qu’au strict minimum.

2001, AXA décide de vendre une deuxième « partie » de la résidence des Damiers et propose aux locataires du Damier de Champagne d’accéder à la propriété grâce au droit de préemption. Succès incontestable ! mais également douloureux pour certains face aux charges prévisionnelles de l’IGH et aux travaux à effectuer.

Cependant, les choses en allèrent tout autrement pour le Damier d’Anjou-Infra, le Damier de Bretagne, et leurs habitants. Soit 250 appartements, situés sur les bords de Seine face à Paris, tous occupés par des baux du secteur privé marché libre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s